Apegas de Nabis, 2024

Apegas de Nabis est une série d’œuvres débutée en 2024, construite autour d’un imaginaire inspiré par la science-fiction et les jeux vidéo. Le titre fait référence à un instrument tyrannique de l’Antiquité dépeint par Polybe ainsi qu’au terme « Iron Apega » qui a servi de matrice pour guider l’intelligence artificielle utilisée dans la réalisation du projet.  Mon intérêt avec ce projet est de faire le pont entre le numérique et le réel en matérialisant la matière source purement numérique en des objets sculpturaux présents dans l’espace physique. En ce sens, il est important que les sculptures portent les marques de leur processus de réalisation et de mes interventions manuelles. La série s’ancre dans le caractère ludique et expérimental de ma démarche, m’offrant une opportunité d’explorer de nouvelles techniques de création. À la fois artefacts venus d’ailleurs, figurines de collection et objets délicats adjacents à la joaillerie, les Apegas de Nabis se situent à la frontière de plusieurs univers.


Le premier jet de la série a été diffusé à la Maison de la culture de Rivière-des-Prairies à l’occasion d’une exposition regroupant certains finissants et enseignants du programme d’arts visuels du cégep Marie-Victorin. Pour ce premier jet, des modèles tridimensionnels ont été générés avec l’aide de l’intelligence artificielle, puis retopologiés et sculptés dans un logiciel de modélisation. Les modèles ont ensuite été imprimés en trois dimensions et retravaillés à la main. L’empreinte de ceux-ci a été prise en silicone, puis du bismuth a été coulé dans les moules afin d’en sortir des exemplaires uniques. Le foyer du bâtiment ancestral a servi de lieu de présentation aux sculptures, faisant écho au feu servant traditionnellement à chauffer et à faire fondre le métal dans une forge. Un présentoir en bois a servi de socle et de la plasticine rose a été utilisée comme fixatif. Ces deux matériaux additionnels ont été récupérés directement parmi ceux utilisés à l’étape de moulage du projet, servant à construire les caissons étanches pour y verser le silicone. L’exposition « Manifeste de la relève » a été présentée à Montréal du 25 mai au 9 juin 2024.

Fontaine de l'acharnement, 2023

Casser l'party

Contrebande artistique. 48 seringues médicales remplies de confetti fait main (20ml), accompagné de tout le matériel nécessaire pour poursuivre l'action par soi-même. L'installation est emballée tel une livraison de substances illicites. Des bordereaux de livraison accompagnent le kit pour disséminer une partie du projet par la poste.

Scupture Jeunesse

Série de moulages réalisé sur quelques années pendant mes études à l'université. Les objets sélectionnes sont des objets du quotidien, qui peuvent résonner avec certains souvenirs de personnes habitant au Québec, ou pas. Le plastique à solidification rapide est coulé dans les moules de silicone. Pendant sa prise, le moule est tordu, lancé par terre, déposé sur le dossier d'un chaise, etc. pour déformer la copie.

Série Zing

Différentes installations motorisées ou interactives remplissant l'espace de diffusion. Explorations dans l'ordre du zigonnage, du brassage-frottage, du mouvement chaotique et de la zinguerie.

B. Pong

Table de beer pong automatisée avec un système de capteur caméra et de pistons pneumatiques. Programmation en Max pour le système interactif. Lorsque la balle survole un des verres, celui-ci est violemment propulsé dans les airs (préalablement rempli de confettis, idéalement) et rend le jeu impossible à gagner.

Turning a Blind Eye

Installation sur l'art de se mentir à soi-même et aux autres. Modèle réduit de bateau, veste de sauvetage, caméra GoPro, antenne de télévision, fausses caméras de surveillance, épée, pompes mécaniques, tubes, eau, projections vidéos, documentaire de la BBC sur Horatio Nelson.

Expérimentations

Expérimentations régulières en tous genre. Dernièrement, c'est le bois, les biomatériaux, le moulage et l'impression 3D qui occupe ces séances d'expérimentation.